Roadtrip Les Dolomites 2019

Publié le 23/01/2021

Xavier et moi-même avons passés 9 jours dans les Dolomites (Septembre 2019). Nous avions établis un programme que nous n’avons finalement pas du tout suivi. En effet, un couple d’amis, rencontré grâce à Instagram l’année précédente, était également là-bas et nous voulions essayer au moins de se croiser et finalement nous avons passé plus de temps que prévu ensemble, ce qui était vraiment cool!

En ce moment nous vivons dans le Jura, c’est donc de là que nous prenons la route avec notre van. Il est 20h, nous roulons donc jusqu’à Berne en Suisse où nous passerons la première nuit. 

Dès le lendemain nous reprenons la route direction l’Autriche, il y a un endroit sur ma bucket list depuis plus de deux ans, donc ce n’est pas 200 km aller retour de détour après Innsbruck qui vont nous faire peur.

À savoir : Pour circuler sur les autoroutes en Suisse vous devez acheter une vignette de 40 CHF qui est valable toute l’année. En Autriche, nous avons dû payer 9 jours de péage à 9.60€ (visiblement vous ne pouvez pas choisir moins), plus le tunnel Arlberg 10€ mais également le droit de passage sur la route de Schlegeisspeicher d’un montant de 12.50€ (uniquement en cash) pour nous rendre au départ de la rando Olpererhütte. Il faudra également prévoir 9.50€ de péage entre Innsbruck et la frontière Italienne.

Allez, debout à 3h pour admirer le levé du soleil depuis le fameux pont situé juste à coté d’Olpererhütte. Nous avons eu 1h d’avance car je me suis trompé d’heure. Le soleil se levait à 6h30 et non 5h45! Bravo Caro!!! Il faut compter environ 3km et 600m de dénivelé pour atteindre le pont. Ensuite, nous avons choisi de faire la boucle plutôt que de redescendre par le même chemin. Au final, 13.3km et 902m de dénivelé en 5h.

Nous avons trouvé une piscine municipale à Innsbruck où nous avons pu prendre une douche pour 2,10€ chacun, il faut juste y aller après 16h sinon c’est 5€/pers.

Direction l’Italie et plus précisément notre 1ère destination des Dolomites, LAGO DI CARREZA ! 

Pour dormir avec notre van, nous avons téléchargés l’application PARK4NIGHT. Nous n’avons pas eu le choix de dormir sur un parking payant 24h/24, 1€ de l’heure. 

Jour 1

On se lève à 6h30, nous n’avons que 5min de route pour nous rendre à Lago Di Carreza. Il faut tout de suite savoir que dans les Dolomites si vous voulez éviter un peu la foule il faudra se lever tôt. Du coup, après un petit café, nous arrivons au lac vers 7h. Il n’y a que 4 personnes et le reflet du lac est parfait! Youpi!

Nous n’avons pas fait le tour du lac car il n’y a pas beaucoup d’intérêt puisque ce qui nous intéresse particulièrement c’est le reflet des montagnes et des arbres qui se trouvent juste derrière le lac. 

Il y a des barrières en bois tout autour du lac, celle-ci servent à protéger cette zone, donc s'il vous plait respectez ce lieu, nous voyons pas mal d'instagrammeurs qui se permettent de sauter par dessus! Montrez l'exemple!

Ensuite, nous nous dirigeons vers LAGO DI FEDAIA, un lac en bord de route avec vu sur un glacier. Le petit parking est plein quand nous arrivons vers 10h30 donc nous continuions notre route et on décide de s’arrêter plus loin. Je pense que ce lac aurait pu être plus joli avec un reflet, la vue sur le glacier est superbe.

Nous décidons de nous rendre à LAGO DI ALLEGHE pour le midi. On s’est trouvé un petit coin sympa et tranquille de l’autre côté du lac et nous y avons passé le reste de la journée.

Pour finir cette petite journée, nous sommes allés à Cortina d’Ampezzo pour rejoindre nos amis Michael et Coralie avec qui nous avons passé la soirée à manger des pizzas! 
Nous avons dormi sur un parking gratuit à 5min à pied du centre ville. 

Jour 2

Une nouvelle fois nous nous levons tôt vers 6h30, nous arrivons sur le parking de LAGO FEDERA vers 7h30.

Sur le chemin nous pouvons apercevoir CINQUE TORRI, TOFANA DI ROZES et Cortina d’Ampezzo.

Arrivé au lac, il n’y a pas grand monde, bien qu’il y ai un refuge près du lac. Nous faisons le tour, profitons de la vue et prenons un petit dèj. avant de repartir.

-9km – 523m de dénivelé – Temps de marche 2h45

Ensuite nous sommes allés au COL GIAU, où nous devions retrouver Michael et Coralie qui nous ont rejoint dans l’après midi. Nous sommes arrivés vers midi et il y avait beaucoup de monde. Normalement il devait pleuvoir cet après midi là donc nous n’avions rien prévu d’autres. 

Finalement, nous sommes restés jusqu’au couché du soleil avec un petit apéro sur le sommet en face de l’Hôtel-restaurant.

Le soir nous avons dormi sur le parking de CINQUE TORRI, nous n’étions pas encore sûr des plans du lendemain. Nous voulions également faire la via ferrata à TOFANA DI ROZES mais le temps était encore prévu orageux pour le lendemain après midi.

Jour 3

Du coup, on décide d’aller faire la via ferrata et si le temps se maintient de retourner à CINQUE TORRI.

Ce ne fût pas le cas donc nous passons cette étape.

La via ferrata s’est trouvée plus difficile que prévu. 1h30 de marche d’approche, jusque là tout va bien. On commence à grimper des échelles et on se retrouve dans une galerie militaire de 150m de dénivelé datant de la 1ère guerre mondiale. Une fois à l’extérieur la via ferrata commence gentiment avant de commencer à grimper. Finalement la majorité de la via s’est faite en escalade, aucune prise, parfois limite dangeureux. Mais c’est quand il a commencé à pleuvoir que les choses ont vraiment commencé à être compliqué. La roche glissait, j’avais du mal à avancer, j’ai même eu une petite crise de panique sur un passage. C’est quand tu te dis “non mais je ne vais pas faire venir l’hélico quand même” que tu te rends compte que tu n’es vraiment pas bien. Bref! Finalement on empruntera l’échappatoire qui mène à un refuge et ensuite redescendre au parking. J’étais exténuée…

Nous sommes retournés à Cortina d’Ampezzo pour prendre une douche. En effet, il est possible de se doucher et laver son linge à la patinoire. 1€ pour 1 minute 30 de douche. 

Nous décidons de dormir sur un petit parking près de LAGO DI SORAPIS pour être prêt à partir le lendemain.

Jour 4

Bon et bien le temps n’est pas au rendez-vous, c’était très nuageux donc nous décidons de rester dormir et de reporter notre randonnée au LAGO DI SORAPIS. Ce lac a tellement l’air merveilleux que je veux absolument du beau temps.

Nous croisons Michael et Coralie qui allaient au LAGO DI MISURINA. Nous les rejoignons plus tard et décidons d’aller au LAGO DI SANTA CATERINA. Il a plu toute l’après midi et finalement au moment du couché du soleil nous avons été gratifiés d’un bel arc en ciel.

Jour 5

Oulala! La météo a prévu 2 jours de beau temps! C’est le créneau parfait pour le bivouac à TRE CIME DI LAVAREDO. 

Toujours en compagnie de nos amis, nous retournons au LAGO DI MISURINA, ensuite au LAGO DI LANDRO où nous avons partagés une bonne raclette le midi et préparés toutes nos affaires pour le bivouac.

Lago du Misurina
Lago di Landro

4h, nous partons pour les TRE CIME. Un péage de 30€ pour une journée devra être payé avant d’arriver au Refuge Di Auronzo, départ de la rando. À priori vous pouvez ne pas payer en arrivant vers 20h et en repartant à cette même heure le lendemain. 

15h30, on commence la rando avec dans l’idée de planter nos tentes à coté des lacs en face des TRE CIME, soit à environ 7km. Finalement, nous changeons d’avis lorsque nous arrivons au refuge A. Locatelli. La vue est époustouflante, nous avons même trouvé les petites grottes avec vue sur les TRE CIME. C’est décidé! On reste là ce soir!

Nous allons donc nous mettre un peu plus loin et plus bas que le refuge et trouvons LE SPOT! On plante les tentes, on sort les matelas, les duvets,… les bières, le fromage et le saucisson et bien sûr on en prend plein la vue..

Le ciel est dégagé, on se dit même qu’on pourra voir les étoiles. C’était encore mieux! La voie lactée juste là en plein milieu des TRE CIME! ET BOUM! 

Jour 6

Réveil à 6h, on ne va tout de même pas loupé le levé du soleil. Michael et moi-même sommes remontés au dessus du refuge pour prendre quelques photos pendant qu’on laissait le soin à Xa et Coralie de ranger les tentes! lol!

On en a tellement pris plein les yeux que c’est presque d’un air blasé que nous retournons au van.

Cumulé sur 2 jours : 11.4km – 548m de dénivelé – Temps de marche 3h17

Nous déchargeons nos sacs qui sont assez lourd et repartons plus léger pour trouver un point de vue que nous avions trouvé sur Instagram. En 45min et sans difficulté, nous trouvons cet endroit! 

On décide de se poser plus haut pour manger et là Xa et Michael ont l’idée saugrenu de fabriquer un “cairn” toilette en pierre! Petit clin d’oeil aux Dolomites qui manquent cruellement de toilettes publics!

Et c’est sur cette belle note que nos chemins se séparent. Michael et Coralie continuent leur roadtrip et nous nous revenons un peu en arrière pour le LAGO DI SORAPIS.

Jour 7

Réveil à 5h, nous voulons partir dès que le soleil se lève. 6h15 nous sommes prêt et commençons la rando. Nous ne sommes pas les seuls mais après 5km qui montent et qui descendent, avec un passage un peu serré avec des câbles et quelques escaliers, nous arrivons enfin au LAGO DI SORAPIS. Malheureusement le matin le lac est à l’ombre mais la couleur de l’eau n’en est pas moins hallucinante. Nous ne sommes pas nombreux donc nous pouvons profiter tranquillement et faire le tour du lac avant de repartir.

13km – 627m de dénivelé – Temps de marche 3h40

À savoir : ce lac est très connu et très fréquenté. La veille nous sommes passés devant le parking, soit une file de voitures en bord de route sur plusieurs kilomètres. Nous avions également vu des stories sur instagram qui nous ont un peu fait peur! Sans rire, je pense qu’il est possible de passé un mauvais moment vu le nombre de personnes présente chaque jour.

Jour 8

Direction LAGO DI BRAIES, sur la route on s’arrête au LAGO DI DOBBIACO. Le parking est payant, 2€ pour 1h, nous ne tardons pas. 

Nous arrivons au parking de LAGO DI BRAIES vers 15h. Nous payons les 6€ qu’on nous demande et pouvons passer la nuit sur place.

En arrivant vers 20h et en repartant avant 8h le lendemain, il y a moyen de ne pas payer.

Nous attendons 19h que le parking se vide un peu et que le vent se calme aussi. Il y avait un peu de monde mais principalement des photographes. Vers 20h le reflet à commencer à redevenir parfait mais j’avais hâte d’être au lendemain en espérant un beau reflet. Le lac avait fortement baissé, du coup la cabane où ils louent les barques n’était plus au dessus de l’eau. Une petite plage c’était formé à la place. 

Jour 9

Réveil à 6h, je bois un café et me dépêche de retourner au lac. Xa m’a rejoint 20min plus tard mais c’était trop tard. Les égocentriques d’instagram avaient accaparés le ponton en sautant par dessus les barrières de la cabane ou en passant tout simplement dans l’eau. Et là s’en est suivi 45min de “shooting”, entre l’insoutenable et l’envie de rire tellement les filles étaient ridicule. Plusieurs photographes étaient là et attendaient de prendre leur photos. On a tout de même fini par leur demandé de partir. Entre 6 et 9h il est possible de privatiser le ponton pour 150€, mais ces gens là avaient triché et surtout ils empêchaient tout le monde de profiter. 

Les drones sont interdit, mais ça n’a pas empêché une dizaine de personne de faire voler les leurs. Nous possédons également un drone mais une fois de plus c’est une question de respect. 

8h, le gardien du parking nous réclame encore 6€ pour la journée, nous décidons donc de partir.

Ce lac est une pure merveille, seulement dommage qu’il y est si peu de respect. Nous sommes surement tombé sur un “mauvais jour”.

Avant de quitter l’Italie, nous nous arrêtons à la petite église St. JOHANN IN RANUI, et c’est ainsi que nous avons clos ce chapitre sur les Dolomites.

À découvrir également :

Roadtrip 2020 en Suisse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.