Raquettes ou crampons ?

Publié le 26/02/2021

J’ai pensé qu’il serait utile de faire cet article, tout d’abord car on m’a souvent posé la question au sujet de mes crampons lorsque nous étions en rando. Mais aussi parce que nous voyons souvent des personnes utilisées des raquettes alors qu’il n’est pas forcément nécessaire ou pas toujours adapté à la situation. Peut-être justement parce que ces personnes ne connaissent pas les crampons. Donc, c’est l’occasion pour moi de vous présenter le modèle de crampons que j’utilise car il en existe différents modèles.
Ceci dit, j’utilise régulièrement des crampons car je finis souvent sur les fesses ! Haha! Mais surtout parce que je me sens plus en confiance car il est “impossible” de glisser avec des crampons sur de la neige dure ou de la glace.

À la base et sauf erreur de ma part, les raquettes ont été créés afin de nous permettre de marcher dans plusieurs dizaines de centimètre de neige fraîche sans en avoir jusqu’aux genoux ! Ou jusqu’à la taille si comme moi vous mesurez moins d’1m60 ! 
Aucun soucis pour utiliser les raquettes même si les chemins ont été damés comme dans la plupart des stations qui proposent des itinéraires raquettes mais également sur les chemins déjà empruntés et déjà bien tassés. Dans ces cas précis, il est bien entendu possible d’utiliser également les crampons ! C’est vraiment un choix perso! Mais c’est sûr que les raquettes sont plus fun en balade!
Lorsque nous avions fait la 
montagne de Sulens, il était tombé entre 20 et 30cm de neige la veille! Donc les raquettes étaient plus que nécessaire, d’autant plus que nous étions les premiers à passer ce matin là car nous avions prévu un lever de soleil au sommet.

Les crampons servent à avoir une meilleure accroche principalement sur la glace. Donc une fois que la neige a un peu fondu et qu’elle a gelée, c’est le moment idéal pour les porter. En plus, les crampons sont plus légers et moins volumineux que les raquettes. Donc très facile à embarquer avec soi en rando. Ceux qui ne connaissent pas les crampons seraient tentés d’utiliser les raquettes, ou même de les porter au cas où, mais une fois de plus c’est un peu volumineux alors que les crampons seraient plus efficaces et plus légers.
Il arrive souvent que nous commencions une rando alors qu’il n’y a pas de neige, et pourtant nous savons qu’il y en aura et même souvent verglacée, bien avant d’arriver au sommet. C’est bel et bien dans ce genre de moment que les crampons sont très utiles.
Par exemple, l’année dernière (2020) nous avons fait la Grande Sassière à côté de Tignes. Un sommet a 3751m d’altitude qui est une rando faisable sans matériel d’alpinisme. Cependant, l’ascension finale était verglacée et pentue ! Autant vous dire que de porter ces crampons était un véritable besoin pour moi et une vraie sensation de sécurité !

Comme je disais, il existe différents modèles de crampons. Ceux que j’utilise coûtent une trentaine d’euros, ce qui est très abordable (voir photo ci-dessous).

Alors raquettes ou crampons ? Je pense que s’il n’y a pas eu de chutes de neige fraîche, les crampons suffisent ! Dans tous les cas, sachez juste que ça existe !

Bonne balade à tous et surtout en toute sécurité !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.