Roadtrip en Suisse - 2020

Publié le 23/01/2021

Cette année nous avons décidé de passer nos vacances en Suisse. Nous avons de nouveau emprunté le combi des parents de Xavier car nous aimons ce mode de voyage. J’ai une liste assez longue de randonnée à faire en Suisse, donc il a fallu que je choisisse parmi les suivantes car il était clairement impossible de tout faire.

Nous partons donc le dimanche soir (9 Août 2020, pour resituer) pour notre roadtrip en direction du canton de Glaris. 

Arrivée tardive au parking de la première rando que nous avions prévu le lendemain…

7h30 nous voilà à bord de la télécabine “Luftseilbahn Tierfehd-Kalktrittli”.

15 francs suisse aller-retour par personne, ce qui nous fait gagner plus de 1000m de dénivelé.
Objectif du jour les barrages de Limmernsee (1857m) et Muttsee (2446m).

Cette randonnée se fait en boucle. Normalement, on aurais dû sortir à gauche de la station et commencer la rando par une montée assez pentue, mais au lieu de cela nous nous sommes engouffrés dans les 3kms de tunnel qui mène directement au barrage de Limmernsee. Ensuite, nous sommes montés en direction de la Muttseehütte. Mais juste avant d’y arriver alors que l’on pouvait déjà l’apercevoir, nous avons pris le chemin de gauche qui monte sur Muttenchopf (2482m), de là on avait une vue imprenable sur Limmernsee.
Nous avons fini par marcher sur le barrage de Muttsee avant de redescendre par le chemin qu’on aurait dû prendre et retourner à la télécabine.
Malheureusement je n’ai pas enregistrée la trace GPS pour cette rando mais à la louche il devait y avoir 11km et 900m D+.

Après la randonnée aux barrages de Limmernsee et Muttsee, nous sommes allés dans le canton d’Appenzell. Nous avions prévu d’y rester 2 jours.
Le parking nous a coûter 5frs pour 24h.
L’objectif du 2ème jour était le célèbre refuge Aescher-Wildkitchli en dessous d’une falaise et le lac Seealpsee.
Nous décidons d’économiser 31frs par personne aller-retour en ne prenant pas le téléphérique qui monte juste au dessus du refuge.
Nous avons fait la randonnée en boucle avec 15.8km et 1171m D+.
Départ derrière le téléphérique en direction du refuge, où nous avons également pris le luxe de nous offrir un bon petit dèj. Ensuite, nous avons continué sur plusieurs kilomètres plus ou moins plat, apercevant d’en haut le lac de Seealpsee. Une fois arrivée au refuge Berggasthaus Mesmer, nous sommes revenus vers le lac. Nous avons eu la chance de voir 3 monsieurs jouer du Cor des Alpes au bord du lac avant de retourner au van. 

3ème jour, notre objectif à la base était les lacs “Sämtisersee” et “Fälensee” au départ de Brülisau. Finalement, nous sommes revenus en faisant une boucle, remontant sur Saxer Lücke et les crêtes en direction d’Hoher Kasten”, nous offrant ainsi une vue incroyable depuis les crêtes.
Une randonnée de 16.1km et 1152m D+. 
Possibilité de monter en télécabine depuis Brülisau au sommet d’Hoher Kasten pour 46frs par personne aller-retour.

 

Pour notre 4ème jour, nous avons subi le tout premier changement de programme et ce à cause de la météo. En même temps, ça tombait presque bien car en 3 jours nous avions marché plus de 43km et plus de 3200m D+. 
À la base, nous étions supposés faire le Pizol et le 5 Seen Wanderung. Lorsque nous nous sommes réveillés, le sommet du Pizol était complètement dans le nuage. Honnêtement, ça aurait été dommage de faire cette rando lorsque le temps ne s’y prête pas, déjà parce que c’est une des plus belles rando que je tenais à faire et en plus les remontées coûtaient 46frs par personne.
Donc, nous voilà à Flumserberg. De là nous pouvions voir le lac “Walensee”. Nous nous sommes un peu promenés avant que l’orage finisse par éclater.

2ème journée consécutives de mauvais temps, donc je change de nouveau le programme en avançant un peu sur ce que j’avais prévue.

Voici le lac de Caumasee, j’avais vu ce lac avec des images de drone et je l’avais trouvé magnifique et sa couleur bleu/vert incroyable. Cependant, grosse déception lorsque nous décidons de faire le tour du lac à pied pendant une accalmie. En effet, plus de la moitié du lac était grillagé, le grillage allant jusque dans l’eau. À priori cette partie du lac devait être privatisée et payante… Vraiment dommage!

Enfin le beau temps qui revient pour notre 6ème jour de roadtrip, donc cette fois-ci on se lance et on part faire la 5 Seen Wanderung.

Après avoir pris une télécabine et deux télésièges, nous voilà au départ de la randonnée, prêt à découvrir les 5 lacs : 
1/ Wangsersee 2/ Wildsee 3/ Schottensee 4/ Schwarzsee 5/ Baschalvasee

Petit rappel, le coût des remontées est de 46frs par personne aller-retour.

Beaucoup de personne ne savent pas ou zappent volontairement le 1er lac qui se trouve 500m à gauche lorsque l’on sort des télésièges.
Retour sur nos pas et on se dirige vers le 2ème et vraiment magnifique lac nommé Wildsee. Je pense que le plus gros du dénivelé se fait à ce moment.
C’était un Samedi donc autant vous dire qu’il y avait BEAUCOUP de monde. La plupart des gens s’arrêtent au col et continu au 3ème lac. 
Pour être plus tranquille et aussi pour prendre notre temps, nous sommes allés sur la gauche du lac. Pris d’un élan de motivation, nous avons décidés de monter au sommet du Pizol, 2844m.

Lorsque nous sommes revenus au Wildsee, il y avait toujours autant de monde. Nous avons donc repris notre chemin en nous dirigeant vers le 3ème et tout aussi magnifique lac nommé Schottensee. Nous essayons de profiter autant que possible mais il y avait bien trop de monde sur le chemin. Je nous ai tout de même trouvé un ou deux coins tranquille pour faire quelques photos où on dirait presque qu’il n’y a personne. LOL!!!
On quitte cet endroit merveilleux avec une autre montée, qui finalement redescend au 4ème lac nommé Schwarzsee. Celui-ci est plutôt d’une couleur verte, un peu émeraude. Malheureusement nous sommes un peu trop agacés par le nombre de gens au comportement parfois vraiment méprisant… Après tout nous avons fait le sommet du Pizol en étant plutôt tranquille et nous avions vu les deux plus beaux lacs, donc on décide de ne pas s’éterniser et de retourner rapidement vers le télésiège. On est passé vite fait à coté du 5ème lac qui ressemble plus à une gouille et nous avons fini la boucle, soit 16.4km et 929m D+.

Pour le retour, nous avons pris seulement un télésiège et la télécabine. En fait, la boucle peut se faire dans les deux sens. Cela dépend si l’on préfère faire plus de dénivelé positif ou plus de négatif. 

Après une grosse journée au Pizol, nous changeons radicalement de coin. Après 2h30 de route, nous arrivons tardivement sur le parking de la rando prévue pour le lendemain située dans le canton de Berne.

Objectif :  Gelmersee et son refuge Gelmerhütte à 2400m d’altitude.
Vous avez la possibilité de prendre le funiculaire ouvert le plus raide d’Europe avec une pente à 106%, il faudra compter 32frs aller-retour par personne.

Pour notre part, nous préférons tout faire à pied. En environ 1h nous avions atteint le barrage et nous empruntions le chemin sur la gauche pour faire le tour du lac. À la moitié du lac commence le chemin qui monte au refuge. Ce chemin est assez pentu mais il n’y a pas de difficultés particulières. Une fois au refuge, nous faisons nos photos et nous étions seule, ce qui est vraiment agréable, d’autant plus que la veille nous étions au Pizol avec des milliers de personnes!
On en profite pour se prendre un bon petit dèj, soit café pour moi et bière pour Xavier… Il n’est que 10h donc tout va bien 😉

Une fois redescendu, nous avons repris le tour du lac là où nous l’avions laissés et ensuite redescendre au van, soit 11.6km et 950m D+

La 8ème journée était prévue TRÈS pluvieuse, donc nous avions choisis d’aller à Brienz et de se trouver une place tranquille au bord du lac. Finalement il a fait un temps à se cacher sous la couette toute la nuit, il a plu jusqu’à 7h et ensuite soleil toute la matinée pour notre plus grand plaisir. Du coup, et comme les vacances c’est aussi fait pour se reposer, on a rien fait!

L’après midi nous sommes allés nous poser à Fluonalp car il y a une belle vue sur le lac de Sarnen. Le temps s’est vite dégradé et les orages se sont installés pour finalement laisser place à un magnifique arc en ciel.

De nouveau une journée au temps incertain, sauf que le programme initial était Triftbrücke et son célèbre pont suspendu. Bien entendu je ne voulais pas faire cette rando sous la pluie et encore moins passer à côté alors qu’il suffisait d’attendre un jour de plus. 

Un peu par hasard j’ai trouvé cet endroit sur Google map, je cherchais un endroit sympa mais pas trop loin de Gadmen, départ de la télécabine pour le Triftbrücke.

Voici donc le lac de Steinsee près du col de Susten. On avait aussi une vue sur un magnifique glacier. Le plus cool c’est que la meilleure vue se trouve depuis la route qui monte au col. C’est dommage que ce jour là il ne faisait pas très beau car il y a un refuge en haut juste à coté du glacier… On se le note pour plus tard!

BON PLAN : Il y a un restaurant sur la route qui mène à la tétécabine du Triftbrücke qui s’appelle Terrasse Das Rösti Restaurant, orgasme culinaire assuré. Et il y a une ferme juste à côté où ils vendent leur fromage, vous ne serez pas déçu.

Le voilà le jour tant attendu !!!

Et oui, j’ai le Triftbrücke (Pont suspendu d’une longueur de 170m à 100m de hauteur) sur ma bucket list depuis au moins 4 ans!

“Tout vient à point à qui sait attendre”, on ne pouvais pas mieux dire. Définitivement un de nos coups de cœur de notre voyage, donc le récit sera un peu plus long.

Alors tout d’abord il faut savoir qu’il n’ y a que deux télécabines de seulement 8 places. Il faut donc réserver sa place mais aussi un créneau horaire pour monter et descendre. Nous l’avions fait sur Internet et avions pu choisir le premier créneau pour monter soit à 8h, et nous avions réservés ce que l’on croyais être l’avant dernier créneau pour descendre à 15h48 mais le site n’étant pas à jour, en Août vous pouvez descendre jusqu’à 17h. Tant pis! 
   – 26-frs aller-retour par personne.

Pour info, vous pouvez aussi monter à pied au point d’arrivée de la télécabine, mais épargnez vous les 1000m D+ qui n’ont pas grand intérêt de toute manière.
Les télécabines étaient ouverte au moins 20min en avance et comme nous étions prêts nous sommes partis à 7h45. La montée jusqu’au pont suspendu se fait assez rapidement. Ils prévoient 1h30 mais il nous a fallu seulement 45min pour y être. Compter environ 3km et 450m D+ pour arriver au pont depuis l’arrivée des télécabines.

Nous sommes arrivés les premiers, ou presque, puisqu’un homme était déjà là en mode reporter du jour. Finalement, ce fût une bonne rencontre car ce Monsieur travaillais pour la société qui avait fabriquée le pont. Il nous a proposé de participer à sa vidéo pour des fins touristiques. Bien entendu nous avons acceptés à la seule condition de recevoir cette vidéo. 

Ps : Nous avons bien reçu la vidéo, donc nous sommes trop heureux d’avoir ce souvenir également en vidéo puisque nous n’en faisons presque jamais.

Après quoi, nous avons profité un peu du pont pour faire nos photos et sortir un coup notre drone mais notre temps commençait déjà a être compté. En effet, nous voulions monter au refuge “Trifthütte” à 2510m d’altitude. Temps prévu 3h à partir du pont. Honnêtement, heureusement qu’on marche un peu plus vite sinon on aurait loupé la télécabine de descente. En 1h50 nous étions au refuge. Le chemin qui s’y rend n’est clairement pas un chemin facile. Entre le dénivelé, les éboulements, les passages glissants… il faut vraiment faire attention.

Plus on s’approchais du refuge et plus on se rapprochais aussi du glacier du Trift. Quand on pense qu’il y a 20 ans le glacier descendais jusqu’au pont suspendu, c’est pour ça aussi qu’il a été crée…

Arrivée au refuge, nous étions seule avec les gardiens qui sont d’ailleurs très gentil et accueillant. On recharge les batteries avec une bonne soupe et deux grosses saucisses avant de reprendre le chemin inverse. C’était typiquement le genre de moment où l’on se sent privilégié! 

Le retour se fait sans problème, le chemin à même eu le temps de sécher un peu par endroit, rendant la descente un peu moins périlleuse. 

Nous traversons le pont une nouvelle fois, un dernier regard sur le glacier et nous avons rejoint la télécabine juste à temps!

Au final 14km et 1300m D+

Après le pont du Trift, nous nous sommes rendu directement au col du Grimsel (2164m alt.) pour y passer la nuit et être prêt pour la rando du lendemain.

Objectif : Le sommet du Sidelhorn à 2764m d’altitude

Depuis le sommet on peut apercevoir d’un côté le barrage de l’Oberaar et son glacier, le barrage du Grimsel et le lac Trüntensee, et de l’autre on peut voir le col du Grimsel qui est le point de départ de la rando et le lac Totensee.

Nous sommes redescendu par les lacs et nous avons repris la route qui mène au col du Grimsel, soit 12.6km et 789m D+.

On a continué cette 11ème journée en allant découvrir le glacier du Rhône et sa grotte de glace. 

Compter 9frs par personne pour l’entrée.

Malheureusement, toute la grotte était recouverte de bâches à cause de la fonte du glacier. C’était vraiment triste à voir… En même temps c’était quelque chose qu’il fallait voir, le commencement du Rhône…

Pour info : Le glacier s’étend sur 8 kilomètres et atteint une largeur d’un peu plus de 1000m. Il est facilement accessible via la route du col de la Furka.

Dernière journée de nos vacances et encore un coup de coeur!

Nous finissons donc ce roadtrip en Suisse par Aletsch Glacier. 22.6km de longueur, ce qui en fait le plus long glacier des Alpes.

Après s’être allégés de 110frs (55frs par personne), nous avions accès pour toute une journée à toutes les télécabines et le train.

Au départ de Fiesch, nous avons pris deux télécabines et sommes arrivés quasiment au pied du glacier.

De là, nous avons pris le chemin à droite qui mène au plus beau point de vue du site, “Eggishorn” à 2926m d’altitude. Ce point peut être atteint en une vingtaine de minutes donc très accessible.

Ensuite, nous avons pris le chemin qui part à gauche de l’arrivée des télécabines. C’est le départ de la randonnée de 3km sur les crêtes par la voie alpine. Durant ces 3kms nous avions une vue constante sur le glacier!

C’était vraiment génial!

À la fin des 3kms on arrive sur un point de vue nommé “Bettmerhorn”, certainement le 2ème plus beau point de vue selon la station. En vrai c’est difficile à dire tant que l’on voit le glacier en permanence depuis les crêtes.

On a repris deux télécabines pour redescendre dans la vallée, ensuite on a dû prendre le train pour rejoindre Fiesch à environ 30min de train.

BUDGET DU ROADTRIP EN SUISSE
1 215.48€
 
– Gasoil = 214.38€
– Course = 153.21€
– Resto = 507.80€
– Activités/Téléphériques = 279.37€
– Parking = 14.50€
– Douche camping/piscine = 47.22€

À découvrir également :

Idées rando dans le Valais

5 Commentaires

  1. merci pour ce top article ! infos précises et précieuses ! très inspirant !! les photos sont dingues. En pleine préparation d’un road trip en Suisse, c’est génial d’avoir ce type de ressources. 🙂

  2. Bonjour, Merci beaucoup Margot pour votre commentaire.
    Pour le stationnement en van la nuit vous trouverez pas mal d’endroits gratuits sur l’application “Park4night” ou sur le site du tcs
    De façon générale c’est assez simple de s’installer pour la nuit à part quelques endroits très touristiques tel que vers Zermatt ou la région d’Interlaken.

  3. Merci pour ce magnifique article. Super utile et précieux. Je prends note !

  4. Bonjour,
    Très intéressée par un tel voyage !
    Comment savoir où stationné gratuitement et légalement sur des beaux spots en Suisse ?
    Merci 😍

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.